Lire

bub
Elisa Huster 11.05.21

Les premiers pas de Blobman dans l’espace

Nous avons vu juste ! Dans notre cahier « Life & Style 22 » il y a plusieurs années lumières (septembre 2020). Rappelez-vous ! Nous avions vanté le Blob qui sans ceci, sans cela, faisait figure de sauveur du XXIe siècle.

Véritable mystère scientifique, apparu sur la terre bien avant la première plante ou le premier humain, le blob, alias Physarum polycephalum, est une cellule géante visible à l’œil nu. Vivant dans les milieux frais et humides tels que les tapis de feuilles mortes ou le bois mort, le blob suscite les espoirs de la communauté scientifique.

Il est quasiment immortel, d’apparence spongieuse, capable de ramper (sans pattes !) et de se nourrir (sans estomac !). Le blob pourrait bien incarner l’avenir dans la lutte contre le cancer ou la dépollution des sols. Autrement dit, pas besoin de chercher loin, tout est déjà là, sous nos yeux, une bio-intelligence ancestrale qui n’a jamais été aussi pertinente qu’aujourd’hui.

Bio ? Ce préfixe du XXIème siècle qui s’accroche partout et ouvre des pistes pour inventer le monde de demain : biotechnologie, design biophysique, biomimétisme, biomorphisme, biomatériaux, …Tout un tas de néologismes qui illustrent le foisonnement de solutions possibles, visant à ce que l’homme puisse s’épanouir au sein de son environnement sans le détruire. Il faut apprendre à ré-observer la nature pour en reproduire le fonctionnement comme en témoigne le radar inspiré par les sonars des dauphins, les colles calquées sur le modèle des toiles d’araignée, et les architectures imaginées du monde « naturel ».

Lui, ce Blob digne d’être un héros de Marvel, « Blobman », a fait le voyage au côté de notre cosmonaute Thomas Pesquet pour une kyrielle d’expériences in-vitro-fusée qui étudieront son développement dans l’espace. De ce voyage vont peut-être surgir de nouvelles solutions pour la science, le bio-business et la médecine, qui mèneront – pourquoi pas ? – à un premier pas vers la conquête des planètes Cancer, Alzheimer, Covid 19 … lesquelles nous paraitrons – un jour, qui sait ? – appartenir à d’autres galaxies.

C’est un petit pas pour le Blob, mais un grand pas pour l’avancée scientifique.

Envie de vous tenir au courant d’autres prédictions NellyRodi ? Accédez à nos cahiers de tendances juste ici !

Plus d'actualités