Lire

Nous contacter
393383158_655850166676805_5527452648501608289_n
06.12.23

Conversation avec Quentin Pigeat, contributeur du cahier Color Intelligence FW25/26

Interviews

S’inspirant de la tradition des métiers du bois, architecte devenu menuisier, Quentin Pigeat travaille des créations originales en considérant les matériaux, leur nature, leurs imperfections et les associe dans leur expression la plus simple. Il est l’un des 4 talents présentés dans notre tout nouveau cahier de tendances, le Color Intelligence Automne-Hiver 2025/26.

1. Peux-tu te présenter en quelques mots s’il te plait ?

Je suis Architecte de formation et de métier, formé dans un second temps à la menuiserie. J’aime dessiner, trouver une idée, en découvrir les contraintes, la faire évoluer et enfin la tester. C’est dans cette dynamique que j’ai créé L’Établissement il y a un an.

 

2. Tu as créé l’Établissement, atelier de conception et de fabrication artisanale. Est-ce-que tu peux nous expliquer ce que c’est et comment tu en es arrivé là ?

L’Établissement est un lieu de création au sens large où l’on pense et réalise des objets, des meubles et des espaces.

Après 10 années à travailler comme architecte-chef de projet sur des projets d’envergure, j’ai eu envie de nouveaux défis. Cela s’est illustré par une envie de changer d’échelle, du bâtiment dans son environnement, vers l’objet. J’ai aussi eu le désir de réenchanter le processus créatif, de le simplifier. A L’Établissement, je dessine et expérimente dans un va-et-vient constant. Cet échange entre l’esprit, la main, et le matériau est une nouvelle source d’énergie et de plaisir.

3. Tu as contribué à notre dernier cahier de tendances Color Intelligence Automne-Hiver 2025/26, est-ce-que tu peux nous raconter comment ça s’est passé ? 

J’ai rencontré Cécile Rosenstrauch à L’Espace Commines lors de la dernière Paris Design Week. Mon travail lui parlait. Le courant est immédiatement bien passé, alors lorsqu’elle m’a proposé de participer au cahier de tendances Color, je n’ai pas hésité. Tout s’est ensuite passé très naturellement avec ses équipes.

4. Le mot d’ordre pour la saison FW 25/26 est ‘rebalance’, qu’est-ce-que ça t’évoque ?

Le moment de réévaluer, de s’interroger sur ce qui compose nos équilibres et ce qui les fragilise.

5. On retrouve ton magnifique ‘tabouret N°1’ dans le thème Holism, pour illustrer le concept d’« excellente sobriété », présenté de la façon suivante : « Au service d’un environnement visuellement apaisant, des processus de fabrication extrêmement élaborés reviennent à l’essence, au sens et à l’excellence… et remettent en lumière des métiers invisibilisés au savoir-faire pourtant indispensable. »

Revenir à l’essence, au sens et à l’excellence, en quoi est-ce une tendance d’avenir pour toi ? 

Dans une période de défis pour nos modes de vie, ce sont des mots qui tombent à point nommé, qui questionnent et qui apaisent en même temps. Ils esquissent les contours d’un refuge dans une période embrumée.

6. 2026 semble loin mais les professionnels de la maison y travaillent déjà. Et toi, tu la vois comment cette année. 2026 ? 

Je vois 2026 comme une année pour recomposer nos environnements avec des éléments qui nous parlent et qui vont nous accompagner. Des objets qui par une silhouette, un matériau ou un détail transmettent l’attention du concepteur ou du fabricant pour son ouvrage.

Plus d'actualités