Lire

Nous contacter
© Christopher Kane Printemps Eté 2020
Timothée Richard 17.01.21

Dans les nuages

Décryptages

Mode, beauté, design, décoration… Les nuages descendent du ciel pour gagner la sphère créative et insuffler une forme de rêverie réconfortante.

Les nuages sortent de la stratosphère pour atteindre la surface terrestre et apporter une dimension ludique et fantaisiste à la création. Un voyage céleste qui inspire créateurs et designers, et fait l’éloge de l’inconscient enfantin. Moodboard !

Le design d’espace surréaliste du studio Reisinger, les vases ondulés de Vitra, le revêtement brumeux de Pierre Frey ou encore la passion pour les nuages de Jonathan Adler nous font prendre de la hauteur et nous propulsent dans les hautes sphères d’un design résolument optimiste et playful. Comme une envie de rompre avec la dichotomie qui sépare la chambre des enfants et celle des adultes, les designers s’accaparent ce motif régressif et non conventionnel de manière expérimentale pour conquérir une nostalgie onirique.

L’inspiration céleste gagne aussi la mode où de nombreuses collections et scénographies annonçaient l’année dernière, une météo nuageuse pour la saison 2020-2021. Alors qu’à Copenhague, un ciel bleu parsemé de nuages recouvrait d’un voile vaporeux les robes et manteaux matelassés de la marque danoise Helmstedt, à Londres, l’« éco-sexualité » de Christopher Kane explorait par ses nuages sérigraphiés, une nature entre « le rêve et la rave ».

Cette élévation créative a davantage inspiré Virgil Abloh, qui, comme possédé par les motifs nuageux, retranscrivait son besoin d’évasion dans un sportswear estival empreint de légèreté pour le Prêt-à-Porter Off-White, rapidement effacé sous l’ombre d’un spectacle onirique surréel dispensé pour L’Homme Louis Vuitton Automne-Hiver, dont l’univers s’inspirait d’une scène du « The Truman Show ».

Grande star du confinement, Animal Crossing n’est pas en reste. Des comptes Instagram comme @nookstreetmarket, @nookrepeller ou @houseoflsy redoublent de créativité pour reproduire dans le monde virtuel, des pièces de créateurs qu’ils partagent à leur communauté et aux aficionados de la mode. C’est ainsi que les pulls nuageux et poétiques de Lirika Matoshi, Mansur Gavriel ou encore Lazy Oaf se sont glissés dans le monde bienveillant d’Animal Crossing.

Les nuages grossissent également dans la pop-culture et du côtés des millennials qui affectionnent particulièrement ce motif. Portés et reportés par Angèle, ils sont tout aussi présents sur les réseaux sociaux où les influenceurs arborent ce motif comme une réminiscence de l’innocence enfantine. À l’instar du « matching couple » Young Emperors (@young_emperors), qui arpentait fin avril, les toits de New York habillé de pulls en cachemire Leret Leret pour une performance insolite diffusée en direct sur Instagram.

Des ongles aux yeux, la beauté se laisse également porter par un nuage. Les hashtags « cloudnails », « cloudeyeshadow » et « cloudmakeup » gagnent en influence sur les réseaux sociaux et montrent une créativité qui laisse la part belle au rêve et à l’évasion. Une esthétique qui puise notamment ses sources dans les codes décomplexés de la série à succès Euphoria, nouveau chef d’inspiration des maquilleurs de défilés qui s’inspirent plus que jamais de l’esprit singulier de cette jeunesse à l’expression débridée.

Crédit image de couverture : © Christopher Kane Printemps-Eté 2020

Plus d'actualités