Lire

Nous contacter
NellyRodi x MakeUpInLA_article 1
Chloé Arjona 05.01.24

La santé au cœur des attentes des consommateurs de beauté vertueuse

Décryptages

La beauté vertueuse englobe des notions comme la « clean beauty » et la « green beauty ». Pour mieux comprendre les attentes des consommateurs vis-à-vis de ces notions, nos équipes beauté se sont appuyé sur une enquête de social media listening, analysant près de 2,5 millions de conversations en ligne en France et aux États-Unis, pour réaliser notre étude Virtuous Beauty (octobre 2023). Les résultats mettent en évidence un besoin marqué de réassurance, qui se manifeste à travers des attentes centrées sur la santé.

Cette étude démontre que 10% des notions associées à la beauté vertueuse s’articulent autour de la non-toxicité des formules. Bien que la conscience environnementale et l’engagement des consommateurs se développent avec les notions de local, le caractère vegan ou cruelty-free du produit, la santé reste au cœur de leurs préoccupations. Leur démarche est résolument axée sur la recherche des formulations les plus « propres » possible.

Afin de préserver leur santé, les consommateurs ont tiré parti d’applications telles que Yuka ou INCI Beauty pour développer leur expertise. Leurs conversations en ligne montrent qu’ils savent identifier de manière précise les substances et les ingrédients indésirables, désignés sous le terme de « nasties » et englobant les produits chimiques, synthétiques et les allergènes. Le terme « sans nasties » représente ainsi 8% des notions associés à la beauté vertueuse par les consommateurs (Virtuous Beauty, NellyRodi).

Cependant, cette approche axée sur la santé et la sécurité des formules est abordée avec des degrés variables d’expertise dans les conversations en ligne. Pour les internautes, un produit respectueux de la santé est naturel, voire biologique. L’analyse du volume de leurs conversations en ligne montre que 50% d’entre elles se focalisent sur la naturalité du produit. Même si les mentalités autour de la notion de « chimie verte » ou « chimie responsable » évoluent, l’approche binaire des conversations en ligne oppose le respect de la peau et la composition synthétique des produits.

L’enjeu pour les marques repose ainsi sur un travail d’éducation pour renouveler le discours qui confronte nature et science. Même si la plupart des conversations les opposent, les consommateurs sont de plus en plus à même de comprendre certaines subtilités dès lors qu’elles leur sont expliquées. Les marques peuvent ainsi raconter le processus de fabrication, détailler les bienfaits de leurs ingrédients synthétiques… En justifiant leurs choix avec transparence et pédagogie, pour faire évoluer la perception de la beauté vertueuse vers une définition plus nuancée et plus juste.

Plus d'actualités