Lire

Nous contacter
Ning-Li - Typologie
Eléonore Terzian 16.12.20

Ning Li – Typology

Interviews

Jeune prodige sorti d’HEC, Ning Li a déjà plusieurs cordes à son arc. Après avoir co-fondé Myfab en 2007 et Made.com en 2009, il se lance aujourd’hui dans la cosmétique avec Typology, une marque de soins pour la peau, saine et naturelle.

Né dans le sud de la Chine, Ning arrive en France à l’âge de 16 ans, finance ses études en travaillant dans une pâtisserie et passe son bac avant d’intégrer HEC. A la sortie d’école, il crée Myfab avec 3 associés : un site d’e-commerce de ventes événementielles, revendu au groupe PPR en 2009.

Ning part ensuite à Londres pour créer Made.com : une marque en ligne de décoration et mobilier design à prix accessible, qui disrupte l’industrie grâce à son statut de pionnier dans le « pure-play ». L’entreprise emploie aujourd’hui 500 personnes avec un chiffre d’affaires de plus de 200 millions d’euros et une présence dans 9 pays européens.

En 2018, Ning se lance pour la 3ème fois dans la création d’entreprise avec Typology, une nouvelle marque de soins saine et naturelle, avec un modèle de vente directe aux consommateurs. Pour Ning, les clients d’aujourd’hui demandent la transparence et une éthique de supply-chain, que l’industrie actuelle n’a pas su offrir.

Pensez-vous que l’industrie de la beauté ait besoin de se régénérer ?

Je ne viens pas de cette industrie et de mon point de vue, elle n’a pas bougé depuis 50 ans. Généralement dans la beauté on fonctionne de la manière suivante : on crée une promesse au sein du département marketing, puis on travaille avec les laboratoires pour ensuite investir lourdement en média et rendre le produit visible en distribution. Contrairement à l’industrie de la maison d’où je viens (où on achète un canapé car on a besoin d’un canapé), en beauté, on crée le besoin en créant le désir. C’est un marché qui est très « drivé » par l’offre. Jusqu’à présent, l’innovation consiste à créer de plus en plus de niches qui pourraient correspondre à des envies (et non à des besoins) consommateurs. Le problème de cette effervescence de la diversification est double : les formulations développées sont rarement à la fois « sûres » et efficaces.

Vous avez créé Typology dans un contexte où de nombreuses DNVB (Digital native vertical brand) se sont déjà lancées. Quelle est votre différence ?

Notre business model, basé sur un discours fonctionnel et factuel, implique que nous supprimons tous les intermédiaires et tous les coûts marketing qui sont là pour créer de l’émotion pure mais pas de bénéfices (sensorialité ++ du produit, égérie, campagne de communication, mise en scène événementielle en distribution, etc.). En supprimant ce superflu, nous arrivons à proposer un produit simple, efficace et clean à un prix juste et honnête, et à conserver le contrôle total de notre marque car nous n’avons pas d’intermédiaire.

Quelles sont les actualités à venir pour Typology ?

Nous allons sortir une nouvelle gamme unique de 4 produits venant apporter une solution adaptée à l’évolution de la peau des femmes tout au long de chacun de leur cycle. Nous allons également lancer du parfum. Ce sera très intéressant de voir comment les consommateurs réagiront à l’achat d’un parfum online, sans le sentir !

Interview d’Audrey Roulin, directrice Beauté chez NellyRodi – Avril 2019

Retrouvez l’intégralité de l’interview dans notre publication saisonnière Beautylab Spring/Summer 2021.

Image à la Une : Ning-Li – Typology

Plus d'actualités