Lire

Nous contacter
MicrosoftTeams-image (20)
Elisa Huster 08.07.21

TAROT MANIA

Décryptages

Face au stress et aux changements causés par la pandémie mondiale, nous sommes de plus en plus nombreux à nous tourner vers des pratiques spirituelles, mystiques. Parmi ces pratiques, le tarot revient en force. L’engouement pour ce jeu de cartes témoigne à la fois d’une fascination grandissante pour les sphères surnaturelles mais aussi d’une quête de sens généralisée.

Même si la fascination pour le mystique n’est pas nouveau – présent de tout temps chez un grand nombre d’artistes – la cartomancie, cousine de l’astrologie est aujourd’hui devenue une véritable tendance.

L’aspect graphique de ces cartes universelles inspire les créateurs dans la mode, la décoration ou encore le design. Il y a quelques mois, Maria Grazia Chiuri créait pour Dior une collection dont l’univers reprenait les codes du tarot avec foulards en soie, pulls, bombers…, tandis que l’éditeur Taschen rééditait le tarot surréaliste créé par le maître Salvador Dalí en 1984.

Christian Dior lui-même à été guidé par une cartomancienne. Inspiré par l’art divinatoire, croyant dur comme fer aux prédictions inouïes qu’on lui fit :
«Vous vous trouverez sans argent, mais les femmes vous sont bénéfiques et c’est par elles que vous réussirez […]Acceptez ! Vous devez créer la maison Christian Dior ! Quelles que soient les conditions de départ, tout ce que l’on pourra vous offrir plus tard ne se compare pas à la chance d’aujourd’hui ». Il osa lors de son rendez-vous crucial, convaincre Marcel Boussac de lui offrir de réaliser son rêve avenue Montaigne : la Maison Dior.

L’étoile, la roue de la fortune, la tempérance, la lune, les amoureux, le monde, l’impératrice, le soleil, la justice, on pourrait toutes les citer mais la carte qui nous qui nous fait battre d’émotion, et qui à l’étranger donne la plus belle image de la Haute Couture Française, c’est celle signée par Christian Dior : L’Élégance.

Nouvelle forme de spiritualité, les cartes permettent de tirer des enseignements, considérés par certains comme thérapeutiques.

Penser à Paco Rabanne, c’est penser à deux mots : Mode et Ésotérisme. L’ex-couturier Francisco Rabaneda Cuervo, n’a jamais caché sa passion pour l’univers du mystique et déclarait même que la mode n’est pas sa réelle passion :
« Je m’occupe d’ésotérisme depuis ma plus tendre enfance […] Ma grand-mère était chaman, elle m’a initié à la connaissance du monde très tôt. J’ai toujours gardé ça en moi. La mode m’a permis de gagner ma vie mais ce n’était pas vraiment mon centre d’intérêt. »

Aujourd’hui, les maisons de luxe continuent de s’inspirer de plus en plus de l’univers mystique et spirituel. A l’instar de Louis Vuitton qui lançait « Méteore » en septembre dernier, puis « Étoile Filante » en ce début d’année. A l’image de Chanel qui multplie les exercices autour du Lion, symbole iconique de la maison et signe astral de sa fondatrice Gabrielle. Ou encore le label Create qui a décliné les 12 signes astrologiques en 12 parfums pouvant illustrer la personnalité de chacun.

Les marques de mode de Primark à Dior – et celles de cosmétiques (Huda Beauty ou Urban Decay) – invitent aujourd’hui des cartomanciennes à leurs événements pour leur donner une touche d’ésotérisme. Ces néo-sorcières déchiffrent dans les cartes les signes de l’existence invisibles pour autrui, talent qui génère une véritable curiosité. Il s’agit de bien plus que de prédictions telles celles d’une chiromancienne. Il s’agit d’interprétations – donc pourquoi pas d’un feeling – qui passe entre la cartomancienne et son client.
Ce n’est donc pas étonnant que des consultations de cartomancie aident certains à franchir le pas de la reconversion professionnelle, faisant de cet art divinatoire une nouvelle forme de coaching. Plus sensible. Plus fort. Plus vrai.

Pour plus de prédictions de tendances life & style, c’est ici.

Plus d'actualités