Lire

Capture d’écran 2021-04-13 à 14.33.46
27.04.21

The Next MegaTrends L’essentiel pour comprendre le monde et ses enjeux 3/3

NellyRodi dévoile sa nouvelle étude « The Next MegaTrends : 2021 and Beyond » et vous fait part ici en exclusivité de quelques extraits. Les 10 antidotes qui donnent des clés inspirationnelles et chiffrées pour appréhender de façon créative et business les contours du monde de demain. Les voici pour comprendre, anticiper, et agir.

Le contexte sanitaire, social, politique, environnemental et citoyen interroge nos priorités, notre rapport au temps et à la consommation. À quoi ressemblera-t-il, ce monde d’après ?

Imaginer des stratégies pérennes et désirables, sentir les attentes des consommateurs et émerger tout en respectant les aspirations de tout un chacun restent les vœux de nombreux communicants, décideurs et entrepreneurs de 2021.

L’étude réalisée par NellyRodi, « The Next MegaTrends : 2021 and Beyond » apporte des réponses et des éclairages à ces questions par l’intermédiaire de 10 antidotes clés. Via des exemples inspirants et faciles à adapter à des situations concrètes, trouvez des solutions business créatives et intelligentes, de quoi fédérer des équipes ou démarrer de nouveaux projets.

  • Quelles sont les valeurs structurantes et inspirationnelles à connaître ?
  • Comment mesurer les enjeux du monde actuel et dessiner les contours de demain ?
  • Sur quel centre de gravité fonder les stratégies performantes à venir ?
  • Quelles sont les MegaTrends incontournables de 2021 et après ?

Elles sont 10 et commencent toutes par la lettre S !

Envie d’en savoir plus ? Découvrez en exclusivité notre étude « The Next MegaTrends : 2021 and Beyond »

Lors de nos précédents articles, vous avez pu découvrir un extrait de la MegaTrend / Sensibilité

Vous avez également en exclusivité pu découvrir un extrait d’une seconde MegaTrend / Spiritualité 

Cette semaine, pour clôturer notre trilogie découverte, nous vous révélons en exclusivité un extrait d’une nouvelle MegaTrend, la Subversion

Aujourd’hui plus que jamais, les consommateurs sont dans une période de remise en question. La provocation dicte de façon croissante les actions des hommes et des femmes des sociétés contemporaines. Ces énergies diverses et variées que nous avons observées, nous les avons réunies sous le mot de Subversion.

Je suis libre, donc je suis. Les besoins d’être hors système se font de plus en plus ressentir.

Selon une étude Next/Spotify de Juillet 2020, 52% de la Génération Z se méfie des grandes institutions financières et 74% d’entre eux étaient prêts à rebâtir une société de fond en comble.

L’idée ? Inventer des nouveaux codes et proposer de nouveaux systèmes de valeurs ! Et ce que nous avons retenu également, c’est que rien n’est négatif dans la subversion nouvelle génération. Bien au contraire. Il s’agit d’une subversion d’énergies révolutionnaires douces, d’ambitions, d’une subversion positive, contagieuse, d’une subversion de solutions.

La subversion version 2021 a donc un visage entrepreneurial, que nous avons appelé le “sub business”.

On vise le “pas de côté”, on retrouve une force de proposition qui réunit des valeurs telles que la provocation et la débrouillardise, avant d’aborder le potentiel succès. Ce sont des micro-entrepreneurs, des personnes issues de la diversité qui souhaitent prendre leur revanche sur la société et réussir, ce sont toutes ces personnes qui ne viennent pas de milieux favorisés, de ce que l’on peut appeler “l’élite” et veulent changer le cours des choses. Le meilleur exemple de cette subversion positive ? Lena Situations ! Vidéaste Web (Youtubeuse) de moins de 25 ans, elle est une jeune fille non issue du sérail et sans piston qui est passée de sa chambre aux premiers rangs du défilé Dior grâce à ses millions de followers. Son secret ? Sa sincérité et sa spontanéité qui en font une ado lambda à la Fashion Week. L’instauration de nouvelles valeurs prend la place de concepts marketing surfaits qui ne dupent plus les consommateurs. On assiste à cette nouvelle manière d’entreprendre où les consommateurs sont séduits par la diversité et le fait d’aller à l’encontre de l’ordre établi. Dans le registre musical, on pourrait citer la réussite magistrale de l’artiste Aya Nakamura tandis que Nabilla à Dubaï déstabilise également n’importe quel programmateur de télévision….

En termes de business subversif, nous assistons par ailleurs à un réenchantement du tout gratuit qui s’inscrit dans une démarche de l’entrepreneuriat qui se fait à partir de rien. Cela vous paraît antinomique avec le concept d’entreprise ? C’est pourtant le business model de plus en plus de projets performants. Il est désormais possible d’ouvrir un compte bancaire en 5 minutes chez un buraliste, avec le compte Nickel. Et si tout devenait gratuit ? Saviez-vous que l’inventeur du gel hydroalcoolique, un infectiologue suisse le Dr Didier Pittet ne touche pas un centime pour son invention ? Plus récemment encore, les protections périodiques sont désormais distribuées gratuitement dans les lycées pour lutter contre la précarité menstruelle.

La démocratisation du business a de belles heures devant elle. Mais cette amélioration de la qualité de vie par la mise à disposition des biens à visée humaniste porte en elle une vraie réflexion sur le don. Près de Bordeaux, une recyclerie appelée SmicVal propose un bon d’achat en fonction des déchets rapportés. Cela génère une dynamique d’un “nouveau gratuit”, et imagine une société altruiste et plus philanthrope, fondée sur l’échange et le troc. En somme, une société subversive plus positive, pas alter capitaliste.

Dans la subversion positive, nous avons également observé une émergence du business des psychotropes ainsi qu’un nouveau regard sur le goût, qu’il soit bon ou non, le corps et ce qu’on avait le droit de montrer, le parler vrai, la liberté etc. Et si c’était la fin du mauvais goût ?

(Si ces thématiques vous intéressent et si vous souhaitez en savoir plus, découvrez l’intégralité de notre étude sur la Subversion et les autres MegaTrends en cliquant ici)

Plus d'actualités